Avant et après:

    VOYEZ COMBIEN
    L’EDUCATION
    FAIT
    LA DIFFERENCE

    Voyez le livre de photos des dessins d'enfants syriens d'origines différentes réfugiés au Liban, montrant leur vie avant et après être entrés dans les programmes éducatifs des centres JRS.

    AVANT

    500,000 enfants syriens ne vont pas à l’école à cause de la guerre

    Après

    L’éducation fournit aux enfants des espaces sûrs pour apprendre et se remettre

    Avant

    «Beaucoup d’enfants ne sont pas allés à l’école depuis longtemps, ils ne savent pas comment se comporter à l’école» 

    Après

    L’éducation rétablit un sentiment de normalité et une communauté après avoir tant perdu

    Avant

    En Syrie, où les mortiers et les bombardements

    étaientt un risque quotidien, beaucoup

    d’enfants ne pouvaient pas

    sortir de la maison.

     

    Après

    Ces enfants ont été traumatisés

    et ont besoin de 

    davantage que d’une

    éducation traditionnelle»

     

    Les réfugiés doivent affronter une quantité de barrières quand ils essaient d’accéder à l’éducation : notamment des écoles surchargées, la xénophobie dans les communautés d’accueil. Leur droit fondamental à l’éducation est souvent violé. Avec l’accès à une éducation de qualité, les gens peuvent mieux remplir leur propre potentiel et contribuer pleinement à la croissance, le renforcement et la stabilité de leurs communautés.

    Les écoles fournissent la stabilité dont les enfants ont besoin pour affronter leurs sentiments de perte, de crainte, de stress et de violence, dont ils ont fait l’expérience pendant les périodes de crise. Etre à l’école maintient les enfants dans des lieux sûrs et protégés des risques, notamment de violence sexuelle basée sur le genre, de recrutement par des groupes armés, du travail des enfants et des mariages précoces.

    Le pape François a prôné l'éducation pour les enfants et les jeunes réfugiés comme moyen pour construire la paix et stimuler le développement de sociétés plus fortes et cohésives. "Tous les programmes [du JRS] ont ce but: aider les réfugiés à grandir avec confiance en eux-mêmes, à réaliser leur potentiel le plus élevé et à être capables de défendre leurs droits en tant qu'individus et en tant que communautés." a dit le pape.

    Au cours d'une audience privée en présence de 15 réfugiés, ainsi que d' amis et de membres du personnel du Service Jésuite des Réfugiés, le pape François  a officiellement reconnu l'initiative du JRS d'Education globale. "Votre initiative d' ‘Education globale' avec sa devise ‘Miséricorde en Mouvement' vous mettra en mesure d'atteindre beaucoup d'autres étudiants qui ont un urgent besoin d'éducation qui les protège des dangers» a dit le pape. «Donner un siège à l'école à un enfant est le plus beau cadeau qu'on puisse lui faire.»  

    Comment vous pouvez vous impliquer