RDC: Livelihood, mot qui prend place dans la vie quotidienne des dé-placés de Masisi
(Hombeline Bahati/JRS)

RDC: Livelihood, mot qui prend place dans la vie quotidienne des dé-placés de Masisi

Masisi, 9 septembre 2016 - Les activités que JRS propose aux bènèficiaires rèpondent à ces deux sens "gagner son pain et trouver un moyen d'existence." A Masisi, JRS offre des formations en Coupe et Couture, Menuiserie, Boulangerie, Savonnerie, Vannerie et Coiffure.

Selon les témoignages de nos bènèficiaires, ces activités sont d'une importance capitale dans leur vie quotidienne. "Je me sens heureuse. Je ne sais pas comment remercier JRS. Ce travail qu'il m'a donné m'aide énormément. Depuis que JRS m'a donné les ficelles pour fabriquer les sachets paniers, ma vie s'est améliorée. Mes petits enfants ne dorment plus sans manger. En plus, je suis maintenant propriétaire d'une chèvre. Elle va bientôt mettre bas. Les gens m’envient. Ils disent que je suis bénie. Je n'ai plus de force pour cultiver. Mon champ c'est ces cordes que JRS m’a données. Chaque jour, je mets ma natte devant ma maison; et je fabrique mes paniers calmement. Mes enfants sont aussi occupés car ils vont au marché pour vendre les paniers. Merci JRS et que Dieu vous bénisse!" Te moignage d'une veuve âgée de 69 ans, ancienne bénéficiaire en vannerie au centre de for-mation JRS de Nyabiondo. C'est l'une des mamans que nous continuons a accompagner après la formation. Il est difficile de trouver les ficelles pour la fabrication de paniers. Chaque mois, les groupes des mamans nous donne l'argent pour acheter des ficelles à Goma. Ainsi elles peuvent conti-nuer leurs activités.

Nous avons tant d'autres témoignages des personnes qui, gra ce a la formation reçue dans Livelihood, parviennent aujourd'hui a se prendre en charge. Ainsi nous pouvons dire avec assurance que Livelihood prend vraiment sens dans la vie quotidienne des familles de place es dans la zone de Masisi. Non seulement il leur donne une opportunite de pouvoir s'occuper, mais aussi Livelihood est un projet qui offre aux familles de place es des moyens de gagner leur pain quotidien et penser leur l'avenir autrement comme cette maman qui est fière de nous annoncer aujourd’hui: "ma chèvre va bientôt mettre bas."

Travaillons tous ensemble pour que Livelihood ne soit pas seulement un Gagne-Pain, mais qu’il demeure un moyen d'existence pour toutes les personnes que JRS accompagne. Ain-si nous aurons beaucoup de personnes qui diront: "Ma chèvre va bientôt mettre bas." Et pourquoi pas "MA VACHE va mettre bas."

Hombeline Bahati, Coord–Livelihood, Masisi

En arrière Voyez tous les articles