Cameroun: apprendre pour avancer
(Jacquelyn Pavilon/JRS)

Cameroun: apprendre pour avancer

Yaoundé, 29 juin 2016 – En 2003, des réfugiés de la République Centrafricaine (RCA) ont commencé à fuir  au Cameroun pour échapper aux violences entre des factions armées qui saccageaient et incendiaient des villages entiers, enlevaient et tuaient des milliers de personnes. Approximativement  90.000 personnes  de la RCA ont fui à cette époque au Cameroun et ont été bienvenues dans 300 villages. La plupart  sont arrivés après avoir perdu toute chose.

Cependant, quand la violence en RCA a repris en 2014, plus de 140.000 personnes supplémentaires ont fui au Cameroun à cause  des atrocités. Le nombre de personnes cherchant refuge étant si grand, l’ONU a créé sept sites pour réfugiés dans l’Est du Cameroun, pour aider à héberger les personnes qui arrivaient, mais beaucoup vivent encore dans les villages ou dans des sites informels.

Le Service Jésuite des Réfugiés gère actuellement cinq écoles au Cameroun Oriental (à Kette et Boubara) qui ont plus de 3.300 étudiants. Ces étudiants sont des réfugiés et des habitants locaux. En fournissant des services aux deux groupes, le JRS favorise l’intégration et assure qu’il ne se forme pas de division dans la société.

Outre à fournir l’accès à l’éducation, le JRS a trois objectifs supplémentaires : 1) soutenir la qualité de l’enseignement en fournissant de la formation des professeurs 2) renforcer la prise de conscience des étudiants sur l’importance de l’éducation 3)accroitre la participation des parents et de la communauté locale dans l’élaboration des programmes scolaires. Le JRS espère s’étendre dans de nouveaux sites au cours des prochaines années.

 

En arrière Voyez tous les articles